Laissez vos commentaires Voir tous les commentaires

Partager l'article

Retour

Carrie Fisher est retournée à la force…

« Dark Vador, cette félonie porte bien votre marque ! Le siège impérial saura punir cet acte de piraterie, vous avez attaqué une mission diplomatique ! » La première réplique de la Princesse Leia Organa restera a tout jamais marquée dans la mémoire des fans de Star Wars mais ne résonnera plus jamais dans la bouche de son interprète… Carrie Fisher nous a quittés hier, le 27 décembre 2016, à l’âge de 60 ans des suites d’une crise cardiaque. 

La première fois que j’ai vu Star Wars, je n’étais encore qu’une petite fille et croyez-moi, cette saga ne m’a pas laissée indifférente. Du haut de mes 6 ou 7 ans, j’étais, malgré moi, captivée par cet univers intergalactique et par un personnage en particulier… Vous l’aurez deviné, ce personnage n’était autre que celui de la Princesse Leia ! Belle, forte, courageuse, intrépide et possédant cette petite pointe d’ironie que j’aime tant, elle était à mes yeux l’incarnation de la perfection ! Cependant la réalité est toujours moins rose que ce que l’on s’imagine. Ce rôle de belle princesse n’a pas rendu la vie facile à son interprète, Carrie Fisher. La renommée qu’a apportée le personnage de la Princesse Leia a obscurci le reste d’une vie créative et variée qui vient de s’achever…Carrie Fisher

C’est le 21 octobre 1956 que Debbie Reynolds et Eddie Fisher deviennent les parents de Carrie Fisher. Enfant, cette dernière est très solitaire et reste plongée dans ses livres. Elle rêve d’étudier la littérature. Cependant, elle se retrouve propulsée sur l’une des scènes mythiques de Broadway à l’âge de 15 ans dans la comédie musicale Irene dont sa mère est la vedette et fait ses début au cinéma 3 ans plus tard en 1975, dans le film Shampoo. Puis, c’est en 1977 qu’elle est révélée au grand public grâce au rôle de la Princesse Leia dans Star Wars qui lui collera à tout jamais à la peau…

Dans les années 1980, Carrie sombre rapidement dans la drogue, l’alcoolisme et devient accroc aux analgésiques… Après une overdose en 1985, suivie d’une cure de desintoxication, elle est diagnostiquée bipolaire à l’âge de 29 ans. A ce moment-là, en 1987, elle décide de tirer un premier bilan de sa vie dans le roman autobiographique Postcards From the Edge adapté au cinéma en 1990, puis de se tourner vers le métier de scénariste dans les années 90.

Plus récemment, elle s’était de nouveau consacrée à l’écriture avec Whishful Drinking, un livre et un spectacle qu’elle a joué entre 2008 et 2010, où elle raconte ses addictions ainsi que leurs conséquences et dans The Princess Diarist, un livre dans lequel elle nous fait découvrir les plus grands secrets des coulisses du tournage du premier épisode (ou du quatrième, c’est à vous de voir) de la saga Star Wars !

Enfin, en ce qui concerne le tournage du huitième épisode de Star Wars, rassurez-vous, toutes les scènes où la Princesse Leia apparaît ont déjà été tournées plus tôt cette année. Reste à savoir ce que les scénaristes décideront de faire de son personnage dans l’épisode 9…

« Les films sont des rêves ! Et ils fonctionnent sur vous de façon subliminale. Vous pouvez interpréter Leia comme une femme débrouillarde, indépendante, sensible, un soldat, une guerrière, une femme dans le contrôle – le contrôle étant, bien sûr, une qualité plus faible que la maîtrise en elle-même. Mais vous pouvez représenter une femme qui elle, est dans la maîtrise complète, et passe au travers de tous les préjudices qu’impliquent être une femme, si vous la faites voyager dans le temps, si vous lui ajoutez des qualités magiques, si vous réalisez cela en version conte de fées. – Carrie Fisher »

Chère Carrie, je vous remercie d’avoir contribué à rendre mon enfance aussi palpitante et de l’avoir bercée d’aventures à travers les étoiles… Que la force soit avec vous, à tout jamais.

Carrie Fisher et Mark Hamil

Tags : , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *