Laissez vos commentaires Voir tous les commentaires

Partager l'article

Retour

Barbier.. D’où viens-tu ?

Chez Les Vieilles Choses, l’authenticité nous fascine et le retour aux sources nous tente. Comme la passion est plus forte que tout, on se renseigne à droit à gauche sur le Vintage. Aujourd’hui, on vous fait partager l’histoire d’un métier vieux comme le monde, parlons bien, parlons poils ! 

Le barbier existe depuis bien plus longtemps qu’on ne le pense

Tout commence surement il y a quelque 200 000 ans au fond des grottes du Paléolithique, puis dans les pyramides Égyptiennes. De nombreux trésors en lien avec la coiffure ont étés retrouvés et l’Histoire nous a montrés que les coiffeurs avaient une haute position sociale, et que l’art de la coupe était une tâche spirituelle. Sous forme de rite, elle était confiée aux prêtres distingués et respectés.

antiquite-instruments-de-chirurgie-perses-trousse-de-chirurgien-barbier-iranien-rasoir-plat-a-barbe-medecine-dentaire-14922

Eh oui, cette pilosité faciale que l’on voit à chaque coin de rue aujourd’hui a son histoire, elle aussi !

Le barbier Antique ne taillait pas que la pierre

C’est dans la Grèce Antique que les barbiers sont devenus très populaires et que leurs premières boutiques ont fait leur apparition. Tailler, peigner, teindre, parfumer, faire briller… tant de tâches qui ont fait de ces salons de véritables lieux de rencontre, où les hommes parlaient philosophie et politique.

Mais oui, où Pythagore aurait-il bien pu, sinon que chez son barbier, inventer sa fabuleuse théorie ?! On comprend mieux aussi pourquoi pour Thalès, «l’homme heureux est celui dont le corps est sain, et l’esprit cultivé » !!

Seulement voilà…

Au 3e siècle avant notre ami J.-C., une décision stratégique s’impose à Alexandre Le Grand dans sa conquête de l’Asie. Afin d’éviter que ses soldats ne se fassent tirer la barbe (pour faire tomber les cavaliers ou même au corps-à-corps), le rasage est rendu obligatoire. Très vite, le phénomène se propage parmi les populations civiles. Elles tombent adeptes de la peau douce à nue, c’est alors que la profession de barbiers se développe jusque dans l’Empire romain.

barbier romain

Fini les barbes et cheveux longs barbares, les Romains sont plus sensibles à l’esthétique, et se prêtent eux aussi à de longues discussions entre collègues dans les tonstrinae (boutiques de coiffeurs). Seuls les plus riches avaient des soins capillaires à domiciles, car ils avaient leurs propres tonsors (barbiers).

 

 

 

Barbier-Chirurgien, la diversification…originale du métier

barbier vintage

Barbier-chirurgien qui effectue une dissection.

Nous voilà maintenant au Moyen-Âge, où toutes les opérations chirurgicales sont aux mains de l’Église. Papes après papes, conciles et décrets se succédant, les prêtres sont petit à petit interdits de pratiquer des activités où le sang est présent. Déjà familiarisés aux extractions dentaires, c’est à ce moment qu’interviennent nos barbiers. En compétition avec les chirurgiens, ces tailleurs de poils s’improvisent dans le monde de la médecine, et sont autorisés à réaliser des saignées….et même des dissections pour l’étude de l’anatomie humaine !

enseinge vintage

Enseigne de barbier en vente sur Les Vieilles Choses !

Origine de l’enseigne

Afin de signaler leur établissement (eh oui, les néons n’existaient pas encore…), les barbiers ont installé devant leur porte des poteaux. Si vous avez lu l’article jusque-là, c’est que vous êtes curieux. Et si vous êtes curieux, aujourd’hui, vous comprendrez son origine !

Le poteau (souvent peint en bleu), symbolisait le bâton que le patient serrait contre son bras pour rendre ses veines saillantes. Y était enroulés des bandages, qui, imbibés de sang, séchaient et permettaient par la même occasion d’attirer l’attention (sympa…).

Constatons alors ensemble, que l’enseigne tricolore de nos jours reprend ces trois couleurs. Le poteau a disparu, mais le bleu a été conservé pour symboliser le salon, le blanc représente les bandages et le rouge, le sang !

 

 

Spécialisation dans le capillaire

Sous Louis XIV en France, les barbiers deviennent limités à leurs tâches de soin capillaires, ce qui induit un déclin de leur activité, une perte de prestige de la profession, et parfois même, leurs salons sont fréquentés par des gens de bas niveau social.

perruque vintage

Heureusement, cela n’aura pas duré longtemps, grâce à l’usage frénétique des perruques au 18e siècle. Ils les dessinent et les conçoivent, toutes plus spectaculaires, hautes et élégantes les unes que les autres. Devenue une industrie de première classe, les usines de perruques ont permis aux barbiers de reprendre du poil de la bête.

Bravo, vous êtes diplômés !barbers_guild vintage

Ainsi, la profession devient fiable pour de bon, l’activité pleinement reconnue, et les boutiques de coiffeurs poussent tout au long du 19e siècle dans les grandes villes comme dans les villages. Au 20e siècle, des syndicats se créent, des écoles s’inaugurent, et les barbiers diplômés affluent sur le marché (oui car on ne confie par sa barbe à n’importe qui…).

Vous faites quoi demain ?

Même si depuis quelques décennies cette profession semble avoir été mise entre parenthèses, elle prend un nouveau souffle depuis les années 2000. La tendance pousse à consacrer un intérêt particulier à l’entretien de la pilosité faciale (et nous les filles, on aime ça !). Autrefois à temps partiel (le dimanche), les barbiers ont désormais une activité à part entière.

barbier vintage chaise miroir

Retrouvez miroirs, fauteuil, accessoires de barbiers sur notre site !!

Le Vintage démodé ? Que dalle !

Mélangeant tradition et modernisme, le barbier du 21e siècle rase, modèle la barbe, applique des soins avec un réel professionnalisme. On constate que les hommes aiment retourner dans des salons pour se faire tailler dans les règles de l’art ! Le savoir-faire est toujours présent, notamment dans le maniement  du traditionnel sabre, communément appelé coupe-chou.

Favoris, moustaches, barbes entretenus… Tant de façons de faire craquer Madame ! En plus, on doit vous avouer un truc… Avec Les Vieilles Choses, vous avez la possibilité de craquer pour une petite coupe ! Retrouvez la page boutique de l’Atelier Big Moustache : premier barbier ambulant de l’histoire !

barbier big moustache

Il vous chouchoutera l’espace d’un instant ou vous fournira le matériel nécéssaire pour un rasage au poil !

Pour conclure cette page d’histoire, voici quelques photos des plus grandes moustaches. De quoi vous inspirer !

moustaches vintage

Selleck, Burnside, Lincoln, Chaplin, Dali, Gable, Hogan, Marx, où l’art de la coupe !

Tags : , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *