1 Commentaire Voir tous les commentaires

Partager l'article

Retour

On clique, on chine

Quand on parle de chineries, on se voit dans les allées encombrées d’une brocante, dans les méandres d’un pucier ou encore le capharnaüm d’un grenier. Les mains noircies de poussière, l’œil à l’affût, l’âme retrouvée d’un enfant cherchant un trésor !

Soudain un objet accroche notre regard, on feint de l’ignorer, on tourne autour, puis on s’éloigne et enfin, on revient. Le marchand a bien compris notre petit manège, pas discret du tout. Il guette l’instant où l’on fera le premier pas. Il nous observe du coup des yeux. Au moment où l’on se résout à tourner les talons, nos lèvres laissent échapper un prix. Le vendeur fronce les sourcils. Nos lèvres persistent, elles lâchent un nouveau prix. Son sourire s’élargit. L’affaire est dans le sac ! On emporte notre trouvaille sous le bras, avec l’air béat de l’imbécile heureux.

La chine, à portée de clic !

Difficile de croire que l’on pourrait trouver notre bonheur ailleurs. Et pourtant, il y a bien un lieu propice à ce jeu. Un terrain sans limites, sans heure de début ou fin de déballage, où tout est à portée de clic… Si on peut bien trouver un mari 2.0, alors on peut bien y dénicher ce miroir soleil qui ira parfaitement sur notre mur blanc !

miroir soleil

Oui, n’ayons pas peur de le dire, il y a bien des avantages à brocanter en ligne ! Tant pis si ça sent moins le vieux.

5 bonnes raisons de changer de chineries !

1. Inutile de se lever aux aurores pour être sûr de décrocher la plus belle pièce. Sauf à avoir eu une insomnie parce qu’on n’a pas arrêté de penser à ce fauteuil club Art Déco que l’on n’a pas acheté la veille. Et c’est avec yeux de panda mal réveillé qu’on dégaine la Visa, fissa, fissa.

fauteuil club

2. On ne devient pas accro à la météo. En consultant toutes les heures le temps qu’il va faire demain. Des fois, que le téléphone a bugué et que nonnnnnn il ne neigera pas dimanche matin, jour de la brocante !! Et qu’on n’aura ni le froid, ni le vent, ni la pluie comme meilleurs ennemis !

3. Ça nous donne l’impression d’être une wonder woman qui survole toutes les brocantes en ligne. Le petit dernier est entre les bras de Morphée, enfin on a les doigts de pied en éventail et l’index sur la souris. Cette suspension en aluminium style Max Sauze est à nous ! Et aussi cet adorable train de cirque Fisher Price. Parce que non, on n’est pas une mère indigne qui pense qu’à sa pomme de chineuse!

suspension alu max sauze

circus train fisher price

4. Et puis, on n’a pas l’impression d’être dans un film d’espionnage. Avec des yeux inquisiteurs fixés sur soi. À part peut-être sa moitié qui zieute au-dessus de votre épaule, le montant du panier. Mais on n’est pas bête, hein. On fait ça quand on est tout seul, en mode plateau-télé, livré à sa moi-même.

5. Il manque juste l’Autre. Cet individu, chercheur de trésor comme vous, qui vous envie d’avoir trouvé l’objet plus vite que lui, qui attend le moment où vous allez le reposer, qui vous implorerait presque. Et vous, fier comme Artaban, vous suivez à la ligne ce que vous dicte votre cerveau : « ACHÈTES ». Mais Internet n’est pas novice à la matière et sait aussi bien vous mettre sur le grill. Avec cette petite phrase qui résume tout… Reste plus qu’un exemplaire !

Ah! Si ma mémé voyait ça… Elle qui croyait que de tous petits bonshommes parlaient dans la radio. Comment s’imaginerait-elle que son service à café en porcelaine de Limoges se commande de nos jours en un clic de souris ?

service à thé

L’article d’Élodie de Broc N’Droll vous plaît ? Lisez son blog et rejoignez-la sur Facebook et Twitter.

Tags : , , ,

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *