3 Comentaires Voir tous les commentaires

Partager l'article

Retour

Portrait de Mickaël, alias Monsieur Sandpaper

Chez Les Vieilles Choses, quand on l’a découvert, on est directement tombé sous le charme de ses meubles. Entre passions du bois, de l’art et du Vintage, Monsieur Sandpaper c’est un cocktail détonnant qui lui permet de créer de superbes pièces déco. On vous laisse découvrir cet artiste dans une interview exclusive pour le blog des Vieilles Choses.

Mickaël dans son atelier Parisien

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Mickaël, j’ai 46 ans. Après des études aux Beaux-Arts de Poitiers, Bordeaux et Francfort, j’ai été à la fac de Paris 8 pour passer une maîtrise en photo/multimédia et un DEA en esthétique et création artistique numérique. J’ai ensuite roulé ma bosse entre pratiques artistique de sculpteur et photographe (résidences, expo, collaborations…), travail en agence de com’ et enseignement des arts plastiques/appliqués auprès de publics très variés. Diverses expériences qui ont tricoté une drôle de vie ! Je suis content aujourd’hui d’avoir retrouvé l’ambiance du travail en atelier. Je ne me présente pas comme brocanteur ou juste vendeur de vintage. Je reste un créateur, un plasticien qui aime le vintage et qui customise, ou pas, selon l’humeur et l’inspiration, des objets de récup’, parfois chinés.

meubles monsieur sandpaper

D’où vient le nom de « Monsieur Sandpaper ? »

Sandpaper signifie « papier à poncer » en anglais. Le nom de Monsieur Sandpaper vient directement des heures de ponçage que je passe à l’atelier !

Comment est née votre passion des vieilles choses et notamment du mobilier Vintage ?

La passion du mobilier vintage, pour le bois en tout cas, tient d’une certaine mémoire des moments passés dans l’atelier de mon grand-père, menuisier-ébéniste dans les années 50 jusqu’aux années 70. Il fabriquait des cuisines en formica ou bien ces horreurs de lit-cosy pendant qu’avec mes cousins, on fabriquait des faux radio-cassettes en bois !

commode années 50

Quelles sont vos actualités, vos activités du moment ?

En ce moment je travaille à Paris où j’ai l’opportunité d’y avoir deux petits ateliers dans un charmant jardin d’une ancienne gare du 20 ème arrondissement. J’ai pas mal de boulot sur l’établi, notamment sur la restauration d’un ensemble de chaises et de tabourets de René Gabriel chiné par un copain.

Une réalisation favorite ?

Je n’ai pas particulièrement de réalisation favorite, je les aime toutes, les grands noms comme les petites choses modestes des menuisiers anonymes.

Comment envisagez-vous votre activité dans les prochaines années ?

Je travaille depuis des années à Marseille, mais j’aime l’idée, comme je le fais actuellement à Paris, d’être un peu nomade, j’ai des opportunités à Bordeaux et Bruxelles, là ou il y a des marchés aux puces très intéressants…

desserte années 50

Le vintage est très à la mode en ce moment, selon vous, qu’est-ce qui pousse les gens à s’offrir des pièces vintages ?

Un brin de nostalgie sans doute, la simplicité des lignes, la qualité des matériaux…

Un grand merci à Mickaël pour le temps qu’il a consacré à cette interview et pour nous avoir fait partager sa passion. Vous pouvez retrouver sa boutique Monsieur Sandpaper pour en savoir plus sur ses trésors !

Tags : , , ,

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *