Laissez vos commentaires Voir tous les commentaires

Partager l'article

Retour

Tout sur la Braderie de Lille 2015

On y est bientôt, le moment tant attendu : la Braderie de Lille 2015. Du samedi 5 au dimanche 6 septembre, la plus grande braderie d’Europe revient et transforme la capitale des Flandres en paradis des chineurs. Où chiner ? Où dois-je aller lorsque j’ai une envie pressente ? Manger des merguez à un stand de particulier, est-ce une bonne idée ? LesVieillesChoses.com est là pour répondre à toutes ces questions existentielles.

Et puisqu’on ne fait pas les choses à moitié, on vous réserve une surprise (quoi ? des CADEAUX ?) alors ouvrez l’œil dans les quartiers spécialisés vintage.

400253103_B976192300Z.1_20150731171310_000_GPB4V235J.1-0

Un peu d’histoire

Comme toujours, on aime vous rappeler l’origine des choses ! Il semblerait que la braderie soit apparue au Moyen Age. La première trace écrite remonte à 1127, des commerçants étrangers venaient vendre leur marchandise après l’Assomption sur l’actuelle Grand Place. Au XIIe et XIII siècle, la « foire » durait alors 30 jours dont la moité servait en réalité à l’installation des marchands.

Désormais sous influence française, la durée de la braderie passe à 5 jours à partir du 27 août au XIVe siècle. A la même époque, deux marchands de volaille décident de vendre de la viande cuite sur place. Le mot flamand « braden » signifie en français « rôtir », il se pourrait bien que le mot « braderie » vienne de là !

La foire se développa au XIIe et XIIIe siècle ; elle durait à cette époque 30 jours, dont les 15 premiers étaient consacrés à l’installation des marchands.

histoire-de-la-braderie-de-lille

Petit à petit, la braderie se transforme en vide-grenier au XVIe siècle quand les domestiques ont la possibilité de vendre les vieux objets de leurs riches employeurs. Les commerçants désertent de plus en plus la braderie puisque le développement des routes offre plus de mobilité. La braderie s’embourgeoise aux siècles suivants et en 1873 un chroniqueur relève que l’esprit populaire de l’événement commence à s’évaporer. Jusque dans les années 60, la braderie est devenue un grand marché dénué de son sens originel. Les années 1970 signent la renaissance de la braderie avec un esprit « consommation alternative », c’est d’ailleurs à cette époque que la tradition des moules apparaît.

Où chiner

braderie2015_plan

Cliquez sur la photo pour une meilleure résolution !

Qu’on se le dise, les affaires se feront surtout à l’Esplanade et au parc Jean-Baptiste Lebas ! Les brocanteurs ont généralement une bonne sélection d’objets mais connaissent leur prix, il faudra marchander sec. Fuyez les marchands ambulants sans intérêt de la rue Nationale et du secteur de la gare. Les particuliers sont ceux qui réservent le plus de surprise, des trésors sont à trouver dans le Vieux-Lille. A noter que des toilettes seront disposés un peu partout pour les angoissés de la vessie.

Nos 10 conseils de survie

1] Equipez-vous de bonnes chaussures. Cela peut sembler bête mais proscrivez absolument les chaussures ouvertes, vous risquez de vous faire marcher sur les pieds dans la foule. Il va s’en dire que les talons ou chaussures neuves sont fortement déconseillés alors ressortez vos godasses confortables et en avant Guingamp !

2] Non, acheter de la nourriture à des stands de particuliers n’est pas une bonne idée. Pour des raisons évidentes d’hygiène passez votre chemin. Un bon chineur est un chineur sain.

3] Chinez avant 9h. Les warriors arriveront à 5h avec une lampe de poche, c’est au déballage que l’on fait des bonnes affaires. Ne croyez pas qu’à cet horaire particulièrement matinal vous serez seul(e) pour autant, vous êtes à la première braderie d’Europe après tout.

4] Pensez pratique, pensez encombrement. En cas de pluie soyez armé(e) ! Pas question pour autant de prendre un parapluie, vous risqueriez de crever les yeux des milliards de personnes autour de vous. Prenez donc un K-WAY, c’est sympa un K-WAY. Autre astuce, chargez-vous d’un sac à dos pour mettre vos trouvailles. Vous le porterez sur le ventre, comme un… sac à ventre, pour éviter de vous faire détrousser par des pickpockets. Laissez chiens et poussettes à la maison, pour le bien de tous.

5] Prévoyez du cash. Et par cash, on veut dire beaucoup de pièces (vous ne voulez pas passer à côté de cette pomme en plastique sixties parce qu’il vous manque 50 centimes). Si vous arrivez à tenir le weekend sans faire la queue aux distributeurs vous nous direz merci.

6] NE-GO-CIEZ. Taratata, vous n’allez pas payer le prix fort. N’oubliez pas, c’est en forgeant qu’on devient forgeron.

7] Respectez la propreté. Lille est une belle ville, faisons en sorte qu’elle le reste en utilisant les nombreuses poubelles mises à disposition.

8] Si vous n’êtes pas du matin, évitez certaines artères encombrées. Evitez à tous prix les rues Esquermoise, de la Monnaie, de Béthune, Nationale et le quartier de la gare au coeur de la journée. Le parc Jean-Baptiste Lebas ou l’Esplanade seront bien plus agréables.

9] Laissez votre voiture en périphérie. Pour un peu moins de 5€, vous pouvez bénéficier d’un pass Braderie auprès de Transpole pour voyager sereinement tout le weekend quand vos pieds vous diront STOP.

10] Soyez heureux ! La Braderie de Lille n’a lieu qu’une fois par an alors faîtes la fête, chinez et mangez des moules !

Retrouvez toutes les informations officielles sur le site de la Braderie. L’équipe des Vieilles Choses vous souhaite une excellente braderie !

Tags : , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *